Bonjour mes harmonieuses,

Aujourd’hui, je vous propose un article dans le domaine du soin naturel. Je sais très bien, le terme « naturel » peut rapidement faire penser à tout ce qui est écolo et bio mais là n’est pas vraiment la question ! Je vous propose tout simplement une technique qui fait aujourd’hui partie de ma routine capillaire et qui a bel et bien redonné un regain d’énergie à ma chevelure. Pour tout vous expliquer, il y a de ça deux ans, j’ai été prise d’une envie de rendre mes cheveux tels la masse capillaire d’une sirène ! Problème ? Mes cheveux étaient fins, raplaplas et maltraités par les colorations que je leur avais fait endurer pendant l’année ! Je me suis donc renseignée sur les effets des shampoings et produits colorants et je ne vous cache pas que, bien évidemment, ce n’était pas joli joli ! Produits bourrés de silicone et autres conneries de ce genre !

J’ai donc commencé à m’intéresser au sujet : comment éviter toute ces saloperies à mes petits cheveux ? 

Alors oui, les jolis shampoing colorés et qui sentent bon, c’est le pied (vraiment, quel plaisir de sentir ces odeurs fruitées sous la douche) ! Malheureusement, ce qu’ils renferment n’est pas vraiment l’idéal pour la beauté et la santé de nos cheveux.

Les silicones, c’est vrai que ça rend les cheveux lisses, gainés et dieu que ça les adoucit, je ne vais pas vous mentir. Le petit truc qui fâche, c’est que ça ne dure qu’un temps. Ok, les cheveux ont l’air très beaux et très sains mais ce n’est qu’un masque. En effet, le silicone agit comme une sorte de couche qui entoure le cheveu et qui finit par l’étouffer et l’abîmer (le diable quoi !). Et vous savez quoi ? Même les soins que vous vous décidez à faire pour rattraper le tout (ça part d’une bonne intention, je n’en doute pas) ne serviront à rien, je suis désolée de vous le dire. Le silicone empêchera le soin de pénétrer dans la fibre capillaire. Sans oublier le côté effet de paille (très tendance) qu’ils peuvent apporter en asséchant vos cheveux. Du coup, comment votre corps va répondre à cette agression ? En fabriquant plus de sébum bien sûr. Et trop de sébum, c’est cracra pour les cheveux et ça implique un lavage TROP régulier de votre chevelure. A savoir que deux à trois lavages par semaine, c’est idéal !

Les sulfates, c’est chouette, ça fait mousser le tout et psychologiquement, quand ça mousse, ça lave bien voyons ! Oui, moi aussi je me confortais dans cette idée. Cependant, comme toute chose fabuleuse, les inconvénients se comptent également ! Les sulfates, dont le plus connu est certainement le Sodium Laureth Sulfate, peuvent être irritants pour votre cuir chevelu mais également asséchant et allergènes. Pas très glorieux tout ça non plus (pauvre de nous).

Me reste à vous parler des parabens, ces substances chimiques servant de conservateurs dans les produits de beauté. Leur présence empêche la prolifération de microbes dans vos cosmétiques et ça, c’est sûr qu’il ne faut pas lésiner sur la question ! Seulement, des études tendent à dire que les parabens sont, eux aussi, plutôt mauvais pour la santé sans vraiment nous donner les détails. Raison pour laquelle, de plus en plus de shampoings « sans parabens » se commercialisent dans les grandes surfaces (c’est déjà ça).

Toutes ces recherches font qu’aujourd’hui et ce, depuis plus d’un an, je n’utilise plus aucune de ces composantes néfastes sur ma chevelure. Bon d’accord, passer trois heures à lire chaque étiquette à la recherche d’un foutu silicone, sulfate ou paraben, ça va deux minutes mais après, ça fait chier (ça a le mérite d’être clair). C’est pour ça, qu’aujourd’hui, je vous fait part de mon shampoing actuel, mon petit secret bon pour mes cheveux et bon pour ma santé (rien que ça) !

Quels produits pour rendre vos cheveux tout beaux, tout frais ?

 

Alors, au niveau des produits, c’est assez simple mais ca peut faire peur ! Il s’agit de poudres indiennes, des poudres ayurvédiques pour vous donner le jargon des habitués (ça n’a rien à voir avec la sorcellerie, je vous le promets) ! Il en existe énormément et chacune à ses propres spécificités.

Donc pour vous laver les cheveux, il vous faut avant tout une base lavante (beh oui c’est mieux quand même). Pour cela, j’utilise de la poudre de Reetha et de la poudre de Shikakai (à mes souhaits).

Vous pouvez les trouver sur Aroma-Zone, un site plutôt très intéressant pour les petits budgets. C’est une sorte de caverne d’Ali-Baba pour tout ce qui concerne le naturel. Vous pouvez également les trouver dans la boutique Henné Paradise qui a l’avantage d’être gérée par Nat, un amour qui prendra le temps de vous répondre, peu importe votre demande et qui prendra le temps de vous conseiller les produits adéquats à votre problématique.

  • La poudre de Reetha

Vous pouvez la trouver ici, sur Aroma-Zone à 3,90€ pour 250g et ici, sur Henné Paradise à 2.99€ pour 100g. C’est une poudre qui lavera en douceur vos cheveux tout en les assainissant et en les rendant doux. Elle est particulièrement adaptée aux cheveux à tendance grasse et peut également lutter contre la présence de pellicules (pas mal tout ça hein !).

  • La poudre de Shikakai

Vous pouvez vous la procurer ici sur Aroma-Zone à 3,90€ les 250g également et ici, sur Henné Paradise à 3,40€ les 100g. La poudre de Shikakai permet, elle aussi, d’adoucir vos cheveux et de lutter conte les pellicules mais elle a également la capacité de favoriser la pousse de cheveux. Elle aide aussi au démêlage de votre chevelure et  au renforcement de celle-ci (ce fut mon premier bébé poudre !).

Il existe bien entendu d’autre poudres lavantes comme le Sidr ou le Rhassoul mais je ne les ai pas testées.

Lorsque vous avez votre base lavante, vous pouvez rajouter des poudres aux spécificités intéressantes selon vos besoins. Personnellement, je rajoute du henné neutre, de la poudre de Bramhi et de la poudre de Bhringaraj. Pendant un temps, je ne me lavais les cheveux qu’au Shikakai et je suivais une autre technique que celle que je vais vous expliquer dans deux minutes et mes shampoings n’étaient pas aussi agréables. De plus, rajouter des poudres permet d’avoir plus de matière et rend votre shampoing encore plus économique puisque vous n’avez, en fin de compte, plus qu’une cuillère de chaque poudre à mettre dans votre création contre deux ou trois en suivant d’autres techniques.

  • Le henné neutre

Vous le trouverez ici à 2,50€ pour 250g sur Aroma-Zone et ici à 2,95€ pour 100g sur Henné Paradise. Alors je vous rassure directement, oui il s’agit de henné mais non il ne colore pas (nuance !). En effet, il ne s’agit pas d’un produit colorant mais bien d’un soin pouvant renforcer vos cheveux de sirène ! Il permet également de leur donner du volume et de les rendre bien brillants (la classe quoi !). Pour les cheveux gras, il peut également vous aider à freiner la sécrétion de sébum.

  • La poudre de Brahmi

Elle se retrouve, elle aussi, ici à 3,50€ pour 250g sur Aroma-Zone et ici à 3,40€ pour 100g sur Henné Paradise. Je l’utilise pour son pouvoir épaississant et sa capacité à favoriser la pousse des cheveux. A côté de ça, elle vous apporte également brillance et apaisement au niveau de votre cuir chevelu. Elle peut avoir tendance à foncer vos cheveux mais personnellement je n’en ai pas vu les effets, n’en utilisant qu’une cuillère deux fois par semaine dans mes shampoing.

  • La poudre de Bhringaraj

La petite dernière peut se trouver ici à 3,50€ pour 250g chez Aroma-Zone et ici à 3,40€ les 100g chez Henné Paradise. Ses jolies propriétés sont de lutter contre la chute des cheveux et l’apparition de cheveux blancs précoces (oui parce que bon, à moins d’opter pour la tendance des cheveux gris, on en a pas trop envie). Elle peut, elle aussi, avoir une petite tendance à foncer vos cheveux mais je ne l’ai pas remarqué chez moi.

Quand on a tout ça, on fait quoi ?

 

Voilà vos placards de salle de bain remplis et bien décorés par ces poudres par milliers, je vais maintenant vous expliquer la procédure à suivre. Je comprends toujours, oui, ça peut en inquiéter plus d’une et je vois déjà poindre à l’horizon les : Non mais attend, elle est sérieuse ? Se laver des cheveux avec de la poudre ? Elle a fumé ou quoi ? Non mais oh, elle nous a pris pour quoi là ? Je vous rassure toujours autant, je ne suis là que pour votre bien et notamment, ici, le bien de votre belle chevelure. Je vous expose ma façon de faire, mon expérience et vous en faites encore ce que vous voulez. Cependant, je vous promets que lorsque vous aurez pris l’habitude, votre shampoing durera autant de temps que le tout dernier Garnier ou le tout nouveau Dop (ne pique pas les yeux tululu). Comptez une minute de préparation mais franchement, une minute c’est quoi pour une chevelure saine et naturelle ?

Tout ce que vous devez faire, c’est vous munir d’un pot ou d’un bol et d’une cuillère en bois ou en plastique. Évitez les cuillères en métal, elles pourraient venir altérer les propriétés de vos produits (et ça ce serait vraiment bête). Je vous conseille de garder exclusivement ce matériel pour vos shampoings. J’ai aujourd’hui mon propre pot et ma petite cuillère qui trônent dans ma salle de bain avec pour seul rôle : être le récipient et le mélangeur de mes produits capillaires.

Lorsque vous êtes armées de ces deux petites choses et de vos poudres, la confection de votre tout nouveau shampoing peut commencer ! Il ne vous suffit que de mettre une cuillère de chaque poudre dans votre pot. Voici la quantité de mes cuillères :

Normalement, une cuillère de chaque devrait suffire car nous n’allons nous concentrer que sur vos racines ! Effectivement, ce sont vos racines qui sont grasses à cause du sébum, vos longueurs, elles, n’ont rien du tout. Ce sont donc vos racines qui doivent être lavées (Eh oui, laver à outrance vos longueurs ne leur rendra pas service). Dans votre pot, vous avez donc un mélange de 5 poudres que vous allez mélanger avec de l’eau. Donc, rendez-vous avec votre robinet pour cette étape. Certaines préfèrent ne pas utiliser l’eau du robinet pour tout ce qui est calcaire mais je vous avoue que, moi, je ne me prends pas la tête pour ce détail. Et puis, l’eau de votre douche, c’est la même chose alors on ne va pas psychoter pour ça. Allez-y doucement au début en ajoutant de l’eau car il faut que la texture que vous obteniez ressemble à une pâte. Trop d’eau rendrait votre mélange liquide et plus difficile à utiliser ! Plus vous prendrez l’habitude, plus vous pourrez directement viser la bonne quantité d’eau.

Vous mélangez bien et vous devriez obtenir cette texture-ci :

Si vous le désirez, vous pouvez rajouter du miel ou du sirop d’agave pour le côté hydratant mais, encore une fois, je n’en ai personnellement pas besoin. J’utilisais du miel au début mais je me suis petit à petit rendue compte que ça ne changeait rien pour moi alors autant mettre le moins possible sur mes cheveux (tant que ça va, ça va !). Il existe également des actifs que vous pouvez rajouter dans votre shampoing. Je pense, par exemple, à la provitamine B5 et à la protéine de riz qui jouent un rôle sur le renforcement de votre fibre capillaire. Vous en trouverez plusieurs sur Aroma-Zone si cela vous intéresse mais, une fois de plus, je n’en utilise plus vraiment non plus sauf lorsque je fais des soins hors shampoing.

Nous allons maintenant passer à la phase glamour de cet article ! Une jolie photo de mes cheveux bien cracra pour vous montrer la preuve en image (faudrait pas que vous finissiez cet article en me prenant pour une folle). Alors, on évite les remarques désobligeantes, j’ai passé un jour avec un chignon et les cheveux sales sur la tête rien que pour pouvoir vous faire les photos pour cet article (je vous aime déjà, vous avez vu ?).

    

Que c’est beau, tout ce sébum juste pour vous (burk burk burk !). Donc quand votre produit est confectionné dans votre pot, direction la douche ! Oui, c’est donc un produit qui ne se conserve pas. N’oubliez pas, il n’y a aucun paraben, aucun silicone et aucun sulfate. Avant votre douche, prenez le temps de vous brosser les cheveux, ça vous facilitera les choses, je vous l’assure. Commencez ensuite par vous mouiller les cheveux comme d’habitude (jusque là, ça va) et, quand c’est chose faite, c’est parti, on met la main à la pâte (c’est le cas de le dire). Personnellement, je prends à chaque fois un peu de pâte dans ma main et hop, je frotte sur tout le contour de mes racines. Je commence par le devant du crâne, je passe ensuite au dessus de l’oreille après avoir rejeté mes cheveux de l’autre côté, puis à l’arrière du crâne en mettant ma chevelure sur l’avant et je termine sur le dessus de l’autre oreille. Lorsque le tour est fait au niveau des racines, je termine par en mettre au centre de mon crâne et quand mes racines sont complètement imbibées de produit, j’émulsionne un peu, je fais un gros chignon pour laisser reposer deux minutes et je lave le reste de mon corps beau !

Après deux ou trois minutes de pose, je retire l’élastique de mes cheveux et c’est parti pour le rinçage. Faites attention, le produit est 100% nature donc pas de possibilité miraculeuse de ne pas piquer vos globes oculaires comme ce bon vieux Dop ! Évitez donc de vous en mettre dans les yeux, je peux vous dire que ça fait un mal de chien (expérience bonjour). Le goût n’est pas très bon non plus donc on évite également d’en mettre dans la bouche (c’est un conseil d’amie). Au niveau de l’odeur, personnellement comme je n’en mets qu’aux racines, je ne la trouve pas incommodante mais il est possible que votre nez ne la supporte pas. Dans ce cas, ne vous en faites pas,  vous pouvez également acheter des fragrances de toute sorte sur Aroma-Zone (monoï, fruits, bonbon, etc.).

Assurez-vous qu’il n’y ait plus de pâte dans vos cheveux en y passant bien les doigts. Vous saurez que vous avez terminé lorsque l’eau sera claire ! Si maintenant, il reste des tout petits résidus de poudres, il s’en iront en vous brossant les cheveux lorsque ceux-ci seront secs. C’est à ce moment-ci que vous pouvez également utiliser un après-shampoing pour chouchouter vos longueurs. Henné Paradise propose d’ailleurs une très bonne gamme d’après-shampoing, notamment celui au bouleau de la marque Santé que vous pouvez trouver ici. Lorsque vous en avez terminé, personnellement, je finis toujours par un rinçage à l’eau froide qui permet de réveiller la circulation sanguine de votre cuir chevelu et de faire briller vos cheveux.

Voilà votre lavage de cheveux est fini et franchement, vous ne pouvez pas me dire que c’était vraiment TRÈS compliqué ! Tout le monde est capable de le faire mais tout le monde ne veut pas le faire et ça, je peux totalement le comprendre et le concevoir. Cependant, si vous chercher un moyen sain et naturel de laver vos cheveux, il s’agit de l’une des meilleures options. Je suis d’ailleurs passée d’un lavage tous les deux jours à deux lavages par semaine grâce à cette routine. Bien évidemment, lorsque je suis en déplacement, c’est plus compliqué de trimbaler tout ça avec moi. Du coup, lorsque je suis dans cette situation, j’opte pour un shampoing liquide sans silicone, sulfates ou paraben.

Bon aller, je vous montre le résultat ! Après vous avoir exposé mes cheveux cracra, je vais quand même rattraper le coup !

Tadadam, ABRACADABRA :

Des cheveux tout propres, tout doux et SAINS ! Alors, oui, je le conçois, c’est un gros changement par rapport à nos habitudes de base mais ça en vaut la peine. Quand je vois le résultat, je ne regrette pas cette nouvelle routine capillaire. De plus, le côté économique de ce produit fait maison est énorme. Je vous explique : actuellement je les achète chez Aroma-Zone car même si les produits de Henné Paradise sont d’une grande qualité, je n’ai malheureusement pas encore les moyens de me les acheter. Je préfère me diriger vers des petits budgets pour le moment. J’achète donc tout ça pour 17,30€ et j’en ai pour minimum 4 voire 5 mois d’utilisation.

Je pourrais également vous montrer les bienfaits qu’ont eu les produits naturels sur ma chevelure, je pense que vous en seriez bluffées. Un énorme changement de texture et de qualité du cheveu. Bon aller, une dernière petite photo avant de vous quitter, elles sont espacées de plus ou moins 3 mois et demi ! Depuis, je les ai coupés mais au moins, vous pouvez voir en images les changements capillaires de ma vie.

Je vous laisse ici mes harmonieuses en espérant que vous jugerez cet article intéressant. Si vous avez une question, n’hésitez pas, je vous répondrai le plus vite possible.
Vous pouvez également me laisser un petit commentaire, ça me fait toujours plaisir de vous lire.

Dites-moi si vous vous inscrivez, vous aussi, dans  une optique plus naturelle. Si oui, quelles sont vos routines ?
Seriez vous tentées de vous lancer dans l’aventure ? Est-ce que cela vous fait peur ? 
Vous vous posez peut-être des questions ?
Vous cherchez peut-être un conseil ou un produit aux spécificités particulières ?
N’hésitez pas à tout me dire !

Je vous fait des poutous mes jolies et vous souhaite une bonne soirée.
XX